Attentats du musée juif, 8 ans ce 24 mai, rencontre avec Olivier : « C’est moi qui ai visionné les premières images de l’attentat »

Le 24 mai 2014, à  15 h 27, Mehdi Nemmouche criminel et terroriste djihadiste originaire de Roubaix fait irruption dans le musée juif de Bruxelles et tire six coups de feu.

Nemmouche tue un couple de touristes israéliens, Emanuel et Miriam Riva (âgés de 54 et 53 ans )un agent d’accueil de 24 ans, Alexandre Strens, ainsi qu’une bénévole française, Dominique Sabrier, 66 ans. Si le terroriste est aujourd’hui condamné à la perpétuité, les familles, les amis, les employés du musée restent profondément marqués par ce drame.

 

Ce 24 mai 2022, une commémoration a lieu dans le musée juif, Rue des Minimes à Bruxelles, là où la tragédie a eu lieu. Une classe composée d’une dizaine d’élèves d’une école bruxelloise s’est rendue sur place pour assister au discours du président du musée Philippe BLONDIN. Un allumage de bougies, sous l’invitation du rabbin NEIGER a été proposé avant une prière à la mémoire des victimes.

Mais avant cela déjà, la classe avait pu poser des questions à Olivier Hottois, membre de l’équipe du musée juif. Attentifs, les jeunes sont toutes ouïes lorsque Oliver raconte cette fameuse après midi du 24 mai 2014. Il relate « Je suis venu ici après l’attentat, les policiers voulaient avoir les enregistrements vidéos qui étaient au quatrième étage, notre serveur était dans le couloir. La police ne connaissant pas  les lieux, ni comment le serveur fonctionnait, j’ai alors été le premier, avec un policier, à visionner les crimes »

Olivier, raconte comment son jeune collègue Alexandre Strens, 24 ans, a été abattu d’une balle dans la tête. Un jeune homme serviable et courtois qui ne devait pas être là ce jour là mais qui avait accepté de remplacer un de ses collègues. La balle qui se logera dans la tête ne le tuera pas sur le coup. Il ne décédera que 8 jours plus tard.

Autres personnalités présentes à la commémoration, le Baron Julien KLENER et Norbert CIGE

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ