Grammy Awards 2021: l’esprit du mouvement Black Lives Matter en filigrane

la 63e édition des Grammy Awards qui a eu lieu ce 14 mars à Los Angeles aura été cette année très particulière. Présentée par l’humoriste Trevor Noah et repoussée de six semaines par rapport à son calendrier habituel à cause la pandémie de la Covid  19, elle s’est également adaptée aux règles sanitaires rendant l’évènement beaucoup moins glamour qu’à son habitude. Néanmoins,  la chose à retenir de l’édition 2021 est surtout la part belle offerte aux femmes et au mouvement Black Lives Matter, gratifiant la soirée d’un moment hautement politique.

C’est Beyoncé qui bat le record des récompenses attribuées à une artiste féminine avec 28 trophées au total reçus durant toute sa carrière. Avec Blue Ivy, sa fille aînée et le Nigérian Wizkid, elle gagne le prix du meilleur clip pour « Brown Skin Girl ». Son hit « Black Parade » a été élu meilleur performance R&B. Ce titre est sorti le 19 juin dernier, le même jour que la commémoration de la  fin de l’esclavage aux États-Unis et à peine quelques semaines après la disparition de George Floyd. « En tant qu’artiste, je crois que c’est mon travail, et que c’est notre travail à tous, de rendre compte des réalités de notre époque », a-t-elle dit en recevant sa récompense.

Autre choix très politique :  celui de « I Can’t Breathe »  texte et musique sublimes élue meilleure chanson de l’année. Le titre, qui reprend les derniers mots de George Floyd, est interprété par H.E.R. une chanteuse afro-américaine de 23 ans à la voix puissante et profonde.

Autre artiste engagé dans la cause de la minorité noire américaine, le rappeur Lil Baby. En interprétant « The Bigger Picture », vêtu de noir, il met en scène la violente arrestation d’un noir américain par des policiers blancs. Tamika Mallory activiste très connue outre-Atlantique, défenseuse du contrôle des armes à feu, féminisme et très active dans le mouvement Black Lives Matter a prononcé un discours sollicitant plus de justice au au président Biden.A retenir aussi de cette soirée le trophée du meilleur album de musique du monde : « Twice As Tall » qui est allé au Nigérian Burna Boy.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ