Iran : Un rappeur détenu risque la peine de mort

Le rappeur Iranien Toomaj Salehi, arrêté fin octobre après avoir exprimé son soutien aux manifestations hostiles au pouvoir en Iran, risque la peine de mort, a confirmé dimanche l’Autorité judiciaire.

Les proches de Toomaj Salehi avaient affirmé samedi que son procès s’était ouvert le même jour à huis clos sans aucune représentation juridique et qu’il était accusé d’être un « ennemi de Dieu » et de « corruption sur terre », des crimes passibles de la peine capitale en Iran.

« Le procès n’a pas encore eu lieu, mais l’acte d’accusation contre Toomaj Salehi a été rédigé et renvoyé » devant les tribunaux d’Ispahan (centre), a déclaré Assadollah Jafari, le chef de l’Autorité judiciaire de la province du même nom, cité par l’agence de la justice Mizan Online.

« Il est accusé de corruption sur terre en répandant des mensonges sur internet, de propagande contre le système, d’avoir constitué et dirigé des groupes illégaux dans le but de perturber la sécurité en coopérant avec un gouvernement hostile à l’Iran et d’avoir incité à commettre des actes violents », a-t-il ajouté.

L’Iran est le théâtre d’un mouvement de contestation déclenché le 16 septembre par la mort de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran.

Les autorités dénoncent ces protestations comme des « émeutes » encouragées selon elles par l’Occident.

Le 2 novembre, l’agence officielle Irna avait diffusé une vidéo montrant selon elle M. Salehi, bandeau sur les yeux, disant avoir « commit une erreur ». Des « aveux forcés », ont dénoncé des militants.

Avant son arrestation, le rappeur avait critiqué le pouvoir dans une déclaration à la chaîne canadienne CBC. « Vous avez affaire à une mafia prête à tuer la nation tout entière (…) afin de conserver son pouvoir, son argent et ses armes », disait-il.

La justice a déjà prononcé six condamnations à mort depuis le début des manifestations. Plus de 2.000 personnes ont été inculpées, selon les chiffres officiels.

ap/sk/tp

© Agence France-Presse

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ