La chanteuse Dani, icône des années 1970 est décédée, elle avait 77 ans.

La chanteuse Dani, icône des années 1970, actrice, chanteuse, mannequin est décédée ce lundi 19 juillet à l’âge de 77 ans, a indiqué mardi à l’AFP son manager Lambert Boudier.

Aînée de trois enfants, Danièle Graule est la fille d’un cordonnier et d’une mère d’origine espagnole vendeuse de chaussures.

Début des années 1960 et alors qu’elle n’a que 19 ans, Dani quitte le foyer familial pour suivre des cours à l’École des Beaux-Arts à Paris. Elle commence par être mannequin puis rencontre des artistes comme Jimi Hendrix, Zouzou ou encore Johnny Halliday. Elle sera par deux fois candidate à l’eurovision, mais ne s’y rendra pas au final. La première fois, la France ayant refusé de participer suite à la mort du président Pomidou. La deuxième fois, en 1975, car le titre « Comme un boomerang » écrit par Serge Gainsbourg est alors jugé par les organisateurs trop cru et non adapté au Concours.

Entre traversées du désert et addictions à la drogue, Dani se retire de la scène pour devenir fleuriste. En 2001, grâce à Étienne Daho, elle produit avec lui et chante en duo « Comme un boomerang » resté jusqu’alors inédit. La chanson devient un énorme succès de l’année 2001.

« Rien n’était plus important pour elle que créer, chanter, être entourée de ceux qu’elle aime. Si Dani a inspiré tant d’artistes – photographes, cinéastes, paroliers, compositeurs, metteurs en scène – c’est qu’elle était un souffle de vie puissant, une nature entière, débordante d’amour et d’énergie », dira d’elle Lambert Boutier, son manager.

L’artiste est décédée des « suites d’un malaise » dans la région de Tours où elle résidait.

 

 

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ