Kroiroupa: le nouveau jeu du Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind (CCLJ) sur les religions et la laïcité

L’équipe du projet  » La haine je dis NON!  » De gauche à droite : Ina Van Looy, Alejo Steimberg, Zora Vardaj et Charles Hosten.
Divercite.be est allé à la rencontre de Zora Vardaj, animatrice socio-culturelle au Centre d’Education à la Citoyenneté du Centre Communautaire Laïc Juif ( CCLJ). Celle-ci a évoqué avec nous les missions du Centre mais aussi le nouveau jeu développé par l’équipe: Kroiroupa, sur les religions et la laïcité à destination des jeunes.

Parlez-nous du CCLJ, quelles sont ses missions ?

Le Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind a plus de 60 ans. Il veille à l’affirmation et à la transmission de l’identité juive laïque dans le respect des différences. Il défend les valeurs de laïcité, d’égalité, de mixité, de tolérance, de dialogue et d’ouverture héritées de l’humanisme juif. Il est engagé dans la lutte contre toute forme d’antisémitisme, de racisme, de xénophobie, de sexisme, d’homophobie et participe au combat contre l’extrême droite et toutes les politiques de discrimination. Il participe à la construction du « vivre ensemble » par le programme d’éducation à la citoyenneté « La haine, je dis NON ! » dans les écoles de l’enseignement primaire, secondaire, supérieur et le monde associatif de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Vous organisez énormément d’activités, quelles sont les principales ?
Les activités du CCLJ s’adressent à la communauté juive, croyante ou non, mais aussi à tous les curieux de cette culture qui ont envie de s’intéresser à un pan de son histoire, ancienne ou contemporaine ou à sa mémoire. Notre département culturel organise des activités qui suscitent l’analyse et la réflexion et qui développent une prise de conscience et un sens critique par rapport aux réalités de la société : des conférences, des discussions et des débats autour de livres et de leurs auteurs, du théâtre, des projections de films, des expositions… Nous proposons également des activités récurrentes comme la chorale, les cours de danses folkloriques israéliennes ou encore des cours d’hébreu (oulpan).
Un mensuel également ? 
Oui, le CCLJ édite également un journal mensuel, « Regards »,qui couvre l’actualité juive, tout en diffusant les valeurs et les combats du CCLJ.
Ou se déroulent les activités ?
Toutes ces activités se déroulent au CCLJ. Celles du Centre d’Education à la Citoyenneté se déroulent pour la plupart hors des murs du CCLJ, au sein des écoles et du monde associatif, mais nous tenons à faire venir ce public avec lequel nous travaillons dans une « maison juive » en leur proposant des matinées ou journées sur des thèmes liés à l’histoire, la mémoire et l’éducation à la citoyenneté.
Qu’en est-il de « La Maison de la jeunesse laïque juive (MJLJ) » ?
Elle développe une multitude d’activités et de programmes à des enfants et des jeunes âgés de 0 à 26 ans en lien avec un judaïsme ouvert, tolérant et humaniste. A commencer par notre crèche, en passant par les cours ludiques et créatifs de judaïsme pour les 3 à 6 ans de Shalom Alechem, notre programme de Bnëi-Mitzvah laïque pour les 12-13 ans, et enfin notre mouvement de jeunesse la JJL pour les 6 à 18 ans. La Maison des jeunes, c’est aussi un nombre infini de possibilités (théâtre, vidéo, ateliers créatifs, action sociale).
Vous avez également une particularité originale au CCLJ.
Oui, celle d’avoir développé un programme de rites juifs laïques permettant de célébrer les fêtes juives suivant des rituels riches de traditions culturelles, sans référence divine.
Parlons du jeu que vous venez de développer « Kroiroupa », un jeu sur les religions et la laïcité, quel en est l’objectif ?
Dans le cadre de notre programme « La haine, je dis NON! », mené dans l’enseignement primaire autour de la thématique du « vivre ensemble », nous proposions une animation autour des croyances et des convictions. Chaque fois, nous avons constaté une méconnaissance du sujet mais également l’enthousiasme des élèves à parler de leurs croyances et à découvrir celles de leurs camarades. Il nous semblait judicieux d’amener la question du religieux et de la laïcité quand tous les élèves sont ensemble dans la classe. De ces réflexions est né « Kroiroupa », un jeu qui permet de parler de ces sujets dans un contexte ludique, avec tous, de 10 à 120 ans.
Vous l’avez déjà testé ?
Nous avons joué à « Kroiroupa » avec un public très diversifié, cette expérience nous a  permis de l’adapter aux réalités du terrain.
Pouvez-vous nous donner quelques uns des objectifs ?
Parler ensemble des différentes religions et de la laïcité. Découvrir les religions les plus représentées en Belgique, comprendre le principe de laïcité, l’athéisme et l’agnosticisme. Encourager le développement d’une pensée propre, d’un discernement éthique et le questionnement philosophique. Eduquer au respect de la personnalité et des convictions de chacun.
Vous organisez une série de formations pour se familiariser avec l’outil. A qui s’adressent ces formations et quand ont-elles lieu ?
Depuis plusieurs années, les animateurs de « La haine, je dis NON! » se déplacent pour animer des parties de Kroiroupa. Hélas, nous ne pouvons pas toujours répondre à toutes les demandes. C’est pourquoi nous proposons ces formations à toute personne désireuse d’utiliser l’outil avec son public (professeurs de l’enseignement primaire et secondaire, animateurs du secteur associatif…) C’est un outil qui trouve tout à fait sa place au sein du cours de Philosophie et Citoyenneté.
Les formations se déroulent sur deux heures. Elles sont centrées sur la posture de l’animateur et les deux méthodes de jeu. Notre petit plus ? Ces formations sont gratuites et un exemplaire du jeu Kroiroupa est offert à chaque participant !
Calendrier des formations :
mardi 12/10 14-16h en ligne (zoom)
mercredi 27/10 14-16h au CCLJ (52 rue de l’Hôtel des Monnaies à 1060 Bruxelles)
mercredi 10/11 14-16h en ligne
jeudi 25/11 14-16h au CCLJ
mercredi 1/12 14-16h en présence (avenue de Stalingrad, 8 à 1000 Bruxelles), en collaboration avec Entre-vues
 Comment et où réserver ? :  par e-mail à l’adresse suivante : zora@cclj.be.

Pour la formation du 1/12/2021, l’inscription se fait auprès d’Elsa Simon (Entre-vues) : elsa.simon@laicite.net

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ