Les conservateurs britanniques suspendent un député pour des propos « islamophobes »

Les conservateurs au pouvoir en Grande-Bretagne ont suspendu samedi leur ancien vice-président du parti après qu’il ait refusé de s’excuser pour avoir affirmé que le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, était contrôlé par des islamistes.

La pression s’est accrue sur les conservateurs du Premier ministre Rishi Sunak pour qu’ils agissent suite aux remarques controversées de Lee Anderson vendredi 23 février. Propos qui ont été largement condamnés et définis comme racistes et islamophobes.

Cela survient alors que les incidents d’islamophobie et d’antisémitisme ont augmenté de façon spectaculaire à travers le Royaume-Uni, dans un contexte de polarisation croissante depuis le déclenchement de la guerre à Gaza en octobre dernier.

« Après son refus de s’excuser pour les commentaires faits hier, le whip en chef a suspendu le poste du député Lee Anderson« , a déclaré samedi un porte-parole conservateur Simon Hart.

Vendredi, sur la chaîne de droite GB News, Lee Anderson a affirmé que les islamistes avaient « pris le contrôle » de Sadiq Khan, qui est le premier maire musulman d’une capitale occidentale lors de sa première élection à Londres en 2016.

« Il a en fait donné notre capitale à ses amis« , a ajouté Lee Anderson, député conservateur du nord de l’Angleterre.

Ses remarques ont suscité un flot de critiques de tous bords politiques, la présidente du Parti travailliste Anneliese Dodds les qualifiant de « sans ambiguïté racistes et islamophobes ».

Le ministre conservateur Nus Ghani, le député Sajid Javid et son homologue Gavin Barwell figuraient parmi les responsables conservateurs à se joindre aux plaintes, les qualifiant d’insultes méprisables alors que le Conseil musulman de Grande-Bretagne les a qualifiés de dégoûtants et d’extrémistes.

Sadik Khan affirme pour sa part que ces commentaires sont anti-musulmans et racistes. Il relève également que Sunak fait preuve d’un « silence assourdissant ».

En quelques heures, le bureau de Simon Hart a publié un communiqué annonçant la suspension de Lee Anderson. Le député n’a pas encore commenté la décision. Il siégera désormais en tant que député indépendant au Parlement.

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ