Turquie : Şebnem Korur Fincancı, la présidente de l’Union des médecins libérée de prison au terme de son procès

Şebnem Korur Fincancı est  présidente du Comité central de l’Ordre des médecins de Turquie, membre du bureau exécutif de la Fondation turque pour les droits humains, membre du groupe d’experts médicolégaux de l’IRCT et membre du Conseil consultatif de PHR. Elle vient d’être relâchée de prison au terme de son procès après des accusations de « propagande pour l’organisation terroriste PKK. » Ces accusations viennent, notamment, du président Erdoğan. « Il s’agit de sa deuxième détention illégale en six ans, en représailles contre son travail renommé dans le domaine de la médecine et en faveur des droits. » Selon Amnesty International.

La scientifique est une grande figure des droits humains dans son pays et elle est soutenue par de nombreuses organisations internationales comme Amnesty International ou encore Human Rights Watch. Le docteur Şebnem Korur Fincancı a notamment procédé à des exhumations de charniers en Bosnie pour les Nations Unies. Elle a également mené plusieurs investigations médicolégales conséquentes en Turquie et à l’étranger.

Professionnelle de la médecine légale reconnue dans son pays, c’est aussi une partenaire de longue date d’organisations médicales et de défense des droits humains de premier plan.

Şebnem Korur Fincancı, présidente de l’Association médicale turque (TTB), qui a été arrêtée le 27 octobre 2022, avait été poursuivie pour avoir fait, selon les autorités turques, de la « propagande de l’organisation terroriste PKK ». Cette accusation est tombée  après avoir affirmé que les Forces armées turques ont utilisé des armes chimiques contre les Kurdes du PKK, ce que Ankara a toujours démenti. Elle avait été alors  condamnée à 2 ans, 8 mois et 15 jours de prison.

De nombreux médias turcs progouvernementaux et Recep Tayyip Erdoğan avaient alors accusé Korur Fincancı et l’Association médicale turque qu’elle préside de «calomnies envers l’armée turque». A l’issue de l’audience, Fincancı avait déclaré: « Ce n’est pas une affaire juridique, c’est une affaire politique ». 

Les procureurs et les tribunaux ont rapidement réagi en ordonnant une enquête et son arrestation. Une première audience s’est tenue le 23 décembre devant la 24e Cour pénale d’Istanbul.

Après son arrestation, le tribunal civil d’Ankara a porté plainte contre l’Ordre des médecins de Turquie.

« Şebnem Korur Fincancı fait partie des médecins turcs ayant été persécutés ces dernières années pour s’être simplement exprimés en faveur de la protection de la santé et des droits humains », a déclaré Michele Heisler, directrice médicale du PHR, le Conseil international pour la réadaptation des victimes de la torture. Cette dernière a également ajouté : « La répression menée par le gouvernement turc vise en partie à retirer à l’Ordre des médecins de Turquie, qui est indépendant et représente 60 % des médecins du pays, son autonomie au moyen d’un tour de passe-passe législatif. Les professionnels·le·s de la santé, où qu’ils soient, doivent se mobiliser pour leurs collègues en difficulté en Turquie. »

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ