La CGSP Police dénonce des violences policières lors de la manifestation contre la « justice de classe » du 24 janvier à Bruxelles

C’est une prise de position relativement inhabituelle qui vient d’être actée par la CGSP Police. Par la voie d’un courrier adressé au bourgmestre Philippe Close, ce syndicat d’agents de police dénonce des violences commises en marge de la manifestation contre une justice de classe organisée à Bruxelles le 24 janvier dernier. Pour rappel, plus de 200 jeunes, beaucoup même très jeunes, avaient fait l’objet d’une mesure d’arrestation administrative et avaient été emmenés aux Casernes d’Etterbeek. C’est là que des violences auraient été commises par des policiers. Le syndicat dénonce par ailleurs le non-respect des procédures administratives et des règles COVID. Des policiers présents et affiliés au syndicat auraient rapporté ces abus et porté ces faits à la connaissance de leurs supérieurs qui sont restés sans réaction. Le bourgmestre de la ville de Bruxelles, de son côté, a annoncé l’ouverture d’une enquête.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.