Mondial: les arbitres femmes « ont ouvert des possibilités » pour l’avenir, selon la Japonaise Yamashita

La présence d’arbitres femmes au Mondial-2022 au Qatar a « ouvert des possibilités » pour que d’autres suivent dans l’avenir, a estimé jeudi l’une d’entre elles, la Japonaise Yoshimi Yamashita.

Trois femmes ont été retenues dans la liste des 36 arbitres pour le tournoi, mais seule la Française  Stéphanie Frappart a marqué l’histoire de la compétition en officiant comme arbitre centrale du match Allemagne – Costa Rica (4-2) en phase de poule. Pour cette rencontre, l’équipe arbitrale était entièrement féminine.

« Cela a vraiment ouvert des possibilités et je pouvais le voir se passer devant mes yeux » a-t-elle dit, évoquant cette première rencontre d’un Mondial masculin dirigée par une femme.

« Ce sont des choses qui doivent se poursuivre dans l’avenir », a affirmé devant des journalistes à Tokyo Mme Yamashita, qui a pour sa part officié comme 4e arbitre sur six matches.

« Si ça s’arrête maintenant, cela n’aura eu aucune signification », a-t-elle ajouté. « Je veux jouer un rôle pour aider à ce que cela se poursuive dans l’avenir ».

L’arbitre de 36 ans a été la première femme à diriger un match de Ligue des champions d’Asie cette année, après son premier match de J-League l’année dernière.

La Rwandaise Salima Mukansanga a également officié comme 4e arbitre au Qatar.

amk/cyj/bnl

© Agence France-Presse

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ