Chaos à Gaza lors d’une distribution d’aide : 5 morts selon le Croissant rouge palestinien

Le Croissant rouge palestinien a fait état de cinq morts et 30 blessés samedi avant l’aube dans la ville de Gaza, par des tirs et une bousculade lors d’une nouvelle distribution d’aide alimentaire qui a dégénéré.

Ce nouveau drame s’est produit alors que des milliers de personnes attendaient l’arrivée d’une quinzaine de camions de farine et autres aliments, selon l’organisation de secours, au rond-point de Koweït, théâtre de précédents incidents ces dernières semaines.

Des vidéos montrent des camions avançant dans la pénombre, au milieu de feux de détritus. On y entend des tirs tout autour, des cris et les klaxons des poids lourds tentant de progresser.

Trois des personnes décédées ont succombé à des tirs, selon le Croissant rouge.

Selon des témoignages, des membres de « comités populaires de protection », chargés de superviser la distribution, ont tiré en l’air, tandis que dans la bousculade et la confusion, des camions renversaient des personnes. Les témoignages évoquent aussi au même moment des tirs « nourris » de chars israéliens positionnés à quelques centaines de mètres, sans préciser leur destination.

Contactée par l’AFP, l’armée israélienne n’a pas répondu dans l’immédiat. Les victimes ont été transportées à l’hôpital Baptiste de Gaza. Dans un territoire menacé de famine, plusieurs distributions ont dégénéré ces dernières semaines.

Lundi sernier, six personnes ont péri dans des bousculades pour tenter de récupérer des colis parachutés, selon le gouvernement du mouvement islamiste Hamas.

Le 23 mars, le ministère de la Santé du Hamas avait annoncé 21 morts et 23 blessés lors d’une distribution d’aide au rond-point du Koweït, mettant en cause des « tirs de chars et d’obus de l’armée israélienne « . L’armée a nié avoir tiré sur des Palestiniens lors de cette distribution.

D’autres drames se sont aussi produits le 14 mars (20 morts et plus d’une centaine de blessés au même rond-point, selon ce ministère), mais aussi le 29 février dans l’ouest de Gaza-ville (120 morts selon la même source).

L’aide alimentaire a énormément de mal à arriver aux Gazaouis, notamment ceux restés dans le nord de la bande de Gaza, au nombre d’environ 300.000, les convois entrant au compte-gouttes depuis le sud du territoire.

Israël doit « permettre à l’Unrwa d’atteindre le nord de la bande de Gaza avec des convois de nourriture (…) quotidiennement et d’ouvrir d’autres points de passage terrestres », a encore appelé ce vendredi Philippe Lazzarini, le patron de l’Unrwa (Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens).

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ