Face au « massacre » à Gaza, MSF déplore sa capacité limitée à aider

Le responsable de Médecins sans frontières (MSF) pour les territoires palestiniens a décrit la situation désastreuse,…

Le ministère de la Santé à Gaza, dirigé par le Hamas, estime que le bilan de la guerre s’élève à 29 606

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré samedi qu’au moins…

Le Président brésilien Lula accuse Israël de « génocide » à Gaza

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a accusé dimanche Israël d’avoir commis un « génocide »…

Les Gazaouis craignent que l’avancée israélienne sur Rafah « se termine par des massacres »

Des Gazaouis déplacés et en nombres dans des camps de fortune, Rafah s’est élargi jusqu’à atteindre…

Le Hamas rapporte qu’il y a 26 900 morts à Gaza depuis le début de la guerre contre Israël

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé mercredi un nouveau bilan de 26.900 personnes…

Guerre à Gaza : le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 25.295 morts

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé lundi un bilan de 25.295 personnes tuées,…

Le ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich a préconisé ce dimanche 31 décembre un retour des colons juifs dans la bande de Gaza, après la guerre, estimant que la population palestinienne de ce territoire devrait être « encouragée » à émigrer vers d’autres pays.

« Pour avoir la sécurité, nous devons contrôler le territoire et pour contrôler militairement le territoire sur le long terme, nous avons besoin d’une présence civile« , a déclaré M. Smotrich dans une interview à la radio militaire en réponse à une question sur l’opportunité de rétablir des colonies israéliennes dans la bande de Gaza.

Israël a évacué en 2005 son armée et ses quelque 8.000 colons de ce territoire palestinien occupé depuis 1967, dans le cadre du plan de retrait unilatéral du Premier ministre d’alors Ariel Sharon.

Smotrich, chef du parti « Sionisme religieux » qui fait parti de la coalition gouvernementale au pouvoir, a en outre estimé qu’Israël devrait « encourager » les quelques 2,4 millions de Palestiniens de Gaza à quitter le territoire vers d’autres pays.

« Si nous agissons de manière stratégiquement correcte et encourageons l’émigration, s’il ya 100.000 ou 200.000 Arabes à Gaza et non pas 2 millions, tout le discours du jour d’après (guerre) sera complètement différent », a t-il dit .

« Nous aiderons à réhabiliter ces réfugiés dans d’autres pays d’une manière appropriée et humaine, avec la coopération de la communauté internationale et des pays arabes autour de nous« , a-t-il ajouté.

Réagissant à ces propositions, le Hamas a estimé qu’il s’agissait « d’un appel à déplacer deux millions de Palestiniens » hors de la bande de Gaza.

« C’est un crime de guerre qui s’ajoute à l’agression criminelle en cours qui n’a pas d’égale dans l’histoire moderne », a affirmé le mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza. « Notre peuple reste ferme et inébranlable face à toutes les tentatives de déplacement de ses terres, jusqu’à une libération complète », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Smotrich avait nié lors d’une visite privée à Paris en mars, l’existence d’un peuple palestinien. « Il n’y a pas de Palestiniens, car il n’y a pas de peuple palestinien », avait-il dit.

Les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont fait 21.822 morts, en majorité des femmes, des enfants et des adolescents, depuis le début de la guerre le 7 octobre, selon le dernier bilan publié dimanche par le gouvernement du Hamas.

Elles ont été lancées en représailles à une attaque d’une ampleur sans précédent menée par des commandos du Hamas qui ont entraîné la mort d’environ 1.140 personnes en Israël, en majorité des civils, selon les dernières données officielles israéliennes.

AFP

Le Premier ministre israélien déclare qu’il n’y aura pas de paix tant que le Hamas ne sera pas détruit

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a insisté sur le fait que la paix ne pourra…

L’ONG Human Rights Watch accuse Israël d’affamer des civils dans la bande de Gaza

L’ONG Human Rights Watch (HRW) accuse le gouvernement israélien d’affamer des civils palestiniens dans la bande…

Les Palestiniens de Gaza et le spectre de l’exode

Alors que la majorité des habitants de Gaza sont déplacés et que les troupes israéliennes s’enfoncent…

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ