La guerre à Gaza tue plus d’enfants qu’en quatre ans de conflit mondial, selon l’UNRWA

Plus d’enfants ont été tués dans la guerre qui fait rage à Gaza qu’au cours des quatre années de conflit dans le monde, a déclaré mardi le chef de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens.

« Stupéfiant. Le nombre d’enfants tués en un peu plus de 4 mois à Gaza est supérieur au nombre d’enfants tués en 4 ans de guerres dans le monde réuni », a déclaré Philippe Lazzarini sur X, anciennement Twitter.

Son message faisait référence aux chiffres des Nations Unies montrant que 12 193 enfants avaient été tués dans des conflits dans le monde entre 2019 et 2022.

Il a comparé cela aux rapports du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, indiquant que plus de 12 300 enfants sont morts dans le territoire palestinien entre octobre dernier et fin février.

« Cette guerre est une guerre contre les enfants. C’est une guerre contre leur enfance et leur avenir », a déclaré Lazzarini.

Cette guerre brutale a commencé avec l’attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre, qui a fait environ 1.160 morts en Israël, pour la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP basé sur des chiffres officiels israéliens.

Les militants ont également pris environ 250 otages, dont des dizaines ont été libérés au cours d’une trêve d’une semaine en novembre. Israël estime qu’il reste environ 130 captifs à Gaza, dont 32 présumés morts.

Les bombardements de représailles et l’offensive terrestre d’Israël ont tué 31 184 Palestiniens à Gaza, pour la plupart des femmes et des enfants, selon le ministère de la Santé du territoire.

AFP

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ