Malik Ben Achour, futur bourgmestre de Verviers ?

©Photo: Facebook

Malik Ben Achour deviendra-t-il le prochain bourgmestre de Verviers (55.000 habitants)? La question est sur toutes les lèvres dans l’ancienne cité lainière. Depuis le début de l’été 2020, la ville est confrontée à une crise de gouvernance aiguë suite à la volonté de la bourgmestre Muriel Targnion (PS jusqu’au 30 juillet 2020) d’évincer son collègue de parti et principal adversaire dans la perspective des élections de 2024, le Président du CPAS, Hasan Aydin.

Depuis lors, la paralysie prévaut en bord de Vesdre. Suite à une tentative d’installer l’ancien sénateur Jean-François Istasse à la tête du collège par le biais d’une entourloupe administrative, le Conseil d’état est intervenu pour empêcher cette formule et rappeler l’esprit du Code de la démocratie locale wallonne qui attribue le mayorat à l’élu le mieux élu de la liste majoritaire du pacte de majorité. Or suite à l’exclusion de Muriel Targnion du PS, une motion de méfiance lui a été adressée. Ce qui fait d’Hasan Aydin le bourgmestre en puissance puisqu’il est le mieux élu de la liste la plus importante du pacte de majorité.

Or, les différents partis locaux appartenant au cartel MR-Nouveau Verviers et CdH refusent toute perspective de collaboration avec Aydin. Autant dire que la situation est dangereusement bloquée. Entretemps, des discussions tous azimut ont eu lieu entre tous les partis locaux sans déboucher sur une formule unanimement consensuelle. Hasan Aydin a été chargé par l’Union Socialiste Communale de Verviers d’une démarche vis à vis des partenaires, qui semble s’être avérée plus négative encore que la situation initiale. C’est ce qui a poussé le PS local a finalement trancher le jeudi 11 mars dernier en faveur d’une solution favorable à Malik Ben Achour. Bien que 3e en voix de préférence, le PS privilégie cette option et demande à l’élu de démissionner de son mandat de parlementaire fédéral pour endosser la charge de premier magistrat de la ville.

La question est maintenant posée de savoir si le groupe PS votera comme un seul homme un pacte de majorité intronisant Ben Achour et enterrant les ambitions d’Aydin. Le PS a besoin de 7 signatures sur les 10 qui composent encore son groupe suite au départ de Muriel Targnion, Alexandre Loffet et la jeune conseillère Laurie Maréchal. Que fera Hasan Aydin ? Signera-il le nouveau pacte de majorité ? Encoure-t-il une exclusion du PS s’il refuse la solution Ben Achour ? Ou choisira-il une autre option ? La balle est incontestablement dans le camp du PS et d’Hasan Aydin pour clarifier l’avenir de la ville. Mais comme souvent à Verviers, rien n’est écrit à l’avance et on peut s’attendre à des retournements de situation jusque’à la dernière minute.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ