Mila, invitée de la Grande mosquée de Paris : acte de réconciliation

 

 

Le procès des harceleurs de Mila vient juste de se clôturer au tribunal correctionnel de Paris que l’adolescente a entrepris un geste de réconciliation. Jeudi, elle s’est rendue à la Grande mosquée de Paris pour y rencontrer son recteur, Chems-eddine Hafiz.

Pendant deux heures, ils se sont entretenus devant les caméras et photographes. Le recteur lui a alors proposé une visite privée accompagnée d’un service de sécurité à la mesure des répercussions médiatiques de l’affaire. Mila a ainsi découvert la mosquée mais aussi l’histoire des trois religions monothéistes.

Si les propos islamophobes de l’adolescente, en janvier 2020, ont pris des proportions inimaginables lorsqu’elle les publia sur son compte Instagram, elle se dit aujourd’hui moins catégorique quant à sa perception de la religion musulmane. Mila, par sa présence dans la mosquée jeudi dernier, souhaite favoriser un « climat apaisant pour tous le monde« .

«Allez viens, Mila» sont les mots que le recteur a prononcé avant d’entamer la visite. Chems-eddine Hafiz est, depuis la venue de Mila, la cible d’insultes et de menaces de la part d’individus qui ne reconnaissent pas cet acte de réconciliation.

Son avocat, Richard Malka, a commenté la visite en ces termes :  « image de fraternité, d’ouverture, que l’on doit au recteur de la Mosquée de Paris qui est un grand humaniste, qui a du courage et qui donne une image de l’islam qui tend la main, une merveilleuse image qui, je pense, correspond davantage à la réalité de l’immense majorité des musulmans de France, plutôt que celle que véhiculent ceux qui envoient des messages haineux réclamant des lapidations et des décapitations. Cette visite à la Grande mosquée a été un grand moment d’émotion. C’est important qu’elle voie que l’islam est divers, comme toutes les religions, et qu’il y a différentes voies, et celle que l’on a vue hier n’est pas forcément celle qui fait le plus de bruit mais c’est en tout cas une voie très positive »

Avant de quitter la mosquée, Mila a reçu un coran à la couverture rose de la main du recteur de la Grande mosquée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *