18 prévenus renvoyés en correctionnelle dans le procès pour homicide involontaire de l’étudiant Sanda Dia

©Photo: Facebook

La mort de l’étudiant Sanda Dia a fait couler beaucoup d’encre en Flandre. L’émotion reste très vive au nord de la Belgique. Elle est beaucoup moins forte au Sud du pays où cette sombre histoire reste mal connue. Cet étudiant de la Katholieke Universiteit Leuven est décédé en décembre 2018 suite à de mauvais traitements infligés dans le cadre d’un bizutage. Les auteurs des maltraitances sont tous membres du cercle estudiantin Reuzegom. Tous font partie d’un réseau à la fois élitiste, nationaliste flamand et raciste. Ils appartiennent pour la plupart d’entre-deux à des familles privilégiées et de notables. Le 5 août dernier, le parquet du Limbourg a ordonné le renvoi devant le tribunal correctionnel de 18 personnes pour différents chefs d’inculpation dont l’homicide involontaire, l’administration de substances nuisibles ayant entraînée la mort, le traitement dégradant et la négligence coupable. Le procès devrait se tenir dans le courant de l’année 2022.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *