Décès : Mustapha El Karouni, avocat belgo-marocain et ancien député bruxellois

Il y a des hommes qui laissent une empreinte dans le cœur d’autres par leur intelligence, leur altruisme, leur bienveillance et par leur profonde maitrise de l’art qu’ils ont choisi d’embrasser.

Mustapha El Karouni est de ceux-là. Célèbre avocat bruxellois d’origine marocaine et ancien député du Mouvement Réformateur entre 2007 et 2009, l’homme vient de décéder à l’âge de 53 ans.

Né à Ougrée, il grandit dans une famille musulmane nombreuse de la région liégeoise. Il est l’un des premiers jeunes de la deuxième génération marocaine à obtenir une licence en droit de l’Université de Liège. Ses frères et soeurs ne sont pas en reste. La famille compte en son sein plusieurs autres enfants qui conduiront des études universitaires brillantes. Mustapha est vite repéré à la fois pour son engagement social et ses qualités oratoires. Cela lui vaut de se faire rapidement un nom dans la communauté musulmane et dans le monde judiciaire liégeois.

Après avoir exercé quelques années à Liège, c’est à Saint-Josse, commune de Bruxelles la plus multiculturelle, qu’il installera son cabinet d’avocat. Les gens qui l’on connu soulignent son intelligence vive, son empathie et ses grandes capacités intellectuelles.  La vie de prétoire n’assouvit pas sa curiosité intellectuelle. En parallèle à sa carrière professionnelle, il obtient un Master en théorie du droit à la Harvard Law School et fera de la recherche au laboratoire d’anthropologie juridique de l’Université de Paris 1.

Dès ses années d’université, il est actif dans le combat pour la reconnaissance des difficultés des jeunes de la seconde génération. Il co-fonde le Cercle des étudiants Maghrébins et Turcs issus de l’immigration à l’Université de Liège. Militant des droits de l’Homme et défenseur des libertés individuelles, il aura toujours à cœur de défendre les causes les plus difficiles. On ne dénombre pas les associations qu’il a conseillé comme avocat ou assisté comme ami et conseiller de l’ombre.

Le Président du Parlement bruxellois, Rachid Madrane, lui a rendu hommage au nom de l’assemblée (voir ici, à 3h16 minutes). La présence de nombreuses personnes lors de son enterrement ce vendredi 10 décembre au cimetière multiconfessionnel d’Evere à Bruxelles, prouve la grande estime que continuent de nourrir ceux qui l’on connu.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.