Régina Zylberberg, mieux connue sous le nom de Régine, s’en est allée

Surnommée la « Reine de la nuit » pendant des décennies, cette chanteuse née à Anderlecht en 1929 de parents juifs polonais vient de nous quitter ce dimanche 1 mai dans la région parisienne, elle avait 92 ans.

Chanteuse, actrice, femme d’affaires, elle ouvrira des discothèques qui porteront son nom dans le monde entier où des stars du cinéma, de la chanson ou de la télévision viennent faire la fête jusqu’au petit matin.

 Les petits papiers de Gainsbourg ou La grande Zoa de Frédéric Botton, mais aussi Barbara, Sagan, Renaud, Marc Lavoine ou encore Serge Lama, tous ont été inspirés par l’authenticité de cette petite juive cachée pendant la guerre et évitant de peu les rafles de Klaus Barbie » dira le communiqué de presse avant de révéler que la chanteuse s’est éteinte paisiblement.

Le monde du spectacle et de la nuit, mais c’est aussi dans le monde de l’associatif qu’elle s’implique énormément. En effet, dès 1984, elle fonde l’association SOS Drogue international.

Pour financer SOS Habitat et Soins (association « sœur » de SOS Drogue international), elle participe, en 2005, pendant huit semaines à la saison 2 de l’émission La Ferme Célébrités sur TF1.

Nommée chevalière de l’ordre de la Légion d’honneur en 1995, puis promue officier en décembre 2008, cette femme de cœur nous quitte après une vie pleine et une carrière aussi réussie que variée.

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ