Face à l’avancée des Talibans, la Belgique va-t-elle suspendre l’expulsion des demandeurs d’asile afghans ?

L’Allemagne et les Pays-Bas ont annoncé hier leur intention de suspendre les expulsions et rapatriements de demandeurs d’asile afghans déboutés. L’avancée des Talibans vers les territoires autrefois sécurisés par la coalition internationale se déroule à un rythme rapide. Le pays ne peut plus être considéré comme un pays sûr. Le renvoi d’Afghans vers leur pays pourrait conduire certains d’entre-deux à une mort certaine. Face à cela, le Secrétaire d’Etat à la migration, Sammy Mahdi (CD&V) maintient une position de fermeté.

Le 5 août dernier, il s’était associé aux ministres néerlandais, grec, allemand, danois et autrichien pour rédiger un courrier à la Commission européenne pour s’inquiéter de la situation dans le pays en demandant la mise en place d’un mécanisme de prise en charge précoce des migrants potentiels. Que fera le gouvernement Vivaldi d’Alexander De Croo après la décision de l’Allemagne et des Pays de suspendre les éloignements d’Afghans ? La Belgique suivra-t-elle la voie de la prudence ou suivra-t-elle son Secrétaire d’état en voulant continuer à traiter chaque dossier individuellement comme à l’accoutumée avec le risque d’expulsions qui pourraient s’avérer fatales ?

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *