Féminisme au masculin ? Défi musclé !

Faut-il être noir pour défendre la cause des noirs ? Faut-il être homosexuel pour défendre les droits des gays ? Faut-il être une femme pour être féministe ?

De nos jours, le féminisme en tant que mouvement, en tant que philosophie et en tant que discipline en sciences sociales n’est plus une affaire exclusivement liée au sort des femmes. Les hommes sont également impliqués dans ce combat parce que féminisme ne rime plus uniquement avec les droits des femmes à l’égalité.

La quatrième vague féministe, dont les débuts se manifestent à partir de 2012 avec l’accélération de l’usage des réseaux sociaux, est le début d’une nouvelle étape pour le mouvement féministe.

Il est également de la responsabilité des hommes de lutter contre le sexisme.

Cette nouvelle vague féministe cherche donc à créer un lien puissant entre les femmes et les hommes dans leur quête d’ l’égalité. Il s’agit également de s’unir pour lutter contre le patriarcat dans ses formes les plus toxiques, pour les femmes comme pour les hommes. Ce nouveau soubresaut cherche à déconstruire ces stéréotypes de genre qui emprisonnent les femmes comme les hommes dans des rôles sociaux distincts et cloisonnés.

Plusieurs personnalités publiques soutiennent le combat féministe, notamment après le mouvement #metoo.

Les agressions  sexuelles connues par certaines femmes, célèbres ou pas, ont soudainement connu une nouvelle résonance, en 2017, avec l’affaire Weinstein.  La parole s’était enfin libérée.

Si le mouvement a connu scepticisme, il a également donné la chance de créer un lien plus fort entre les hommes et les femmes.

Barack Obama, ancien président américain avait lui-même déclaré ouvertement son féminisme et son envie de faire de ce monde un monde plus juste et plus sûr pour ses filles.

Francis Dupui-Déri, chercheur et professeur de science politique à l’Université du Québec a non seulement affirmé publiquement son soutien pour les mouvements féministes mais il a également mené des recherches sur le sujet sous le prisme de la masculinité, notamment les formes de  masculinités toxiques.

La liste des hommes féministes s’élargit de jour en jour pour inclure acteurs, chanteurs, artistes, écrivains, politiciens… Des hommes de tous les secteurs d’activités unis contre les inégalités imposées par des siècles de patriarcat sur le plan individuel et institutionnel.

Certes, nous sommes encore loin d’atteindre le monde dont nous rêvons tous où, hommes et femmes se soutiennent et se respectent mutuellement, mais nous nous y approchons de jours en jour. Il est de notre devoir de persévérer afin de garantir aux générations futures un avenir plus égalitaire.

 

N'hésitez pas à partager !

3 thoughts on “Féminisme au masculin ? Défi musclé !

  1. Félicitations pour cette revue associative de qualité facile à lire et plus facile à faire circuler, et peut surtout intetesser un public qui n’est pas forcément acquis à la cause féminine.
    Beau travail, la richesse du contenu  est d’excellent niveau. BRAVO.

  2. Très bon thème Aya. Stylestiquement, sujet très bien fait. Contenu d’actualité et j’espère que cela laisse des échos dans des régions du monde où le patriarcat prime encore et de façon qui dérange. Bonne continuation ma chère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *