Devoir de mémoire, un an après la disparition de Samuel Paty

©Photo: Facebook

Le 16 octobre 2020, le jeune enseignant Samuel Patty mourait assassiné par Abdoullakh Anzorov. Ce jeune homme de 18 ans est un citoyen russe d’origine tchétchène. Lui et sa famille bénéficient du statut de réfugié. Au moment des faits, il est déjà fiché S. Cela ne manquera pas d’alimenter la polémique sur le manque d’anticipation des services de sécurité. Aujourd’hui, un an après, les hommages se sont succédés pour dire: Plus jamais ça !

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *