Incendies en Algérie, quid de l’aide internationale ?

 

Alors que les incendies continuent de détruire des hectares de forêts et d’anéantir des villages entiers en Kabylie, les autorités algériennes ont enfin accepté l’aide internationale.

A ce jour, déjà 73 morts sont à déplorer dont beaucoup sont des jeunes hommes intoxiqués par les fumées alors qu’ils tentaient d’éteindre les feux. Dans la matinée du 12 aout, la France a donc envoyé deux Canadairs pour mettre fin aux incendies et un petit avion de reconnaissance pour survoler les zones en feu et informer des foyers encore en activité.

Le 11 aout dernier déjà, la délégation de l’Union européenne en Algérie avait annoncé avoir préparé un premier lot de 350 kits de rations alimentaires pour les acheminer vers les villages incendiés. Les autorités algériennes ont pris beaucoup de temps avant de faire appel à l’aide internationale. Convaincues qu’elles pourraient vaincre seules les flammes avec les quelques camions de pompiers et les lances à incendie à sa disposition. Les images de la population tentant d’éteindre les flammes avec quelques branches d’arbres ou des pelles ont été partagées mainte fois sur les réseaux sociaux.

 

TIZI OUZOU, ALGERIA – AUGUST 11 Beni Douala  (Photo by Mousaab Rouibi / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP)

Sur sa page Facebook, la présidence algérienne révèle que Kaïs Saïed, le dirigeant tunisien, avait exprimé à son homologue algérien sa solidarité et sa sympathie avec le peuple algérien qui vit, actuellement, des incendies sans précédent dans plusieurs wilayas. Toujours d’après un communiqué,  Kaïs Saïed serait prêt à mettre à la disposition de son voisin un hélicoptère spécialisé dans la lutte contre les incendies. Avec des moyens souvent limités, pompiers, militaires et volontaires tentent toujours de maîtriser les flammes. A la télévisée algérienne, le président Tebboune a annoncé que deux autres Canadairs devaient arriver d’Espagne et de Suisse.

Pour ce qui est de l’aide marocaine, Mourad Elajouti avocat à Cassablanca, publie sur son compte twitter que : Le Maroc a proposé officiellement au gouvernement algérien d’envoyer ses avions Canadairs CL-415 pour aider le peuple algérien frère à lutter contre les incendies qui ravagent actuellement les forêts. Mais n’a pas reçu de réponse.

La gestion de la crise d’Abdelmadjid Tebboune,

Celui-ci est vivement attaqué pour ses graves lacunes dans la gestion de la catastrophe. L’Algérie, pays parmi les mieux dotés en hydrocarbure de la région, ne dispose même pas d’un avion bombardier d’eau opérationnel. Le colonel Farouk Achour, directeur de l’information et des statistiques à la protection civile algérienne, affirme que ces dernières années les moyens ont été mis dans l’infrastructure terrestre. Une aberration quand on sait que le pays possède plus de 4 millions d’hectares de forêts, au sol ou en montagne, dont beaucoup restent difficiles d’accès par voies terrestres.

Ce que l’on peut relever c’est que si l’aide des états a besoin des autorisations algériennes pour intervenir, la diaspora pour sa part s’active depuis le premier jour. L ‘aide se multiplient en Algérie mais aussi en France, en Belgique et dans d’autres pays pour faire parvenir aux sinistrés vêtements, vivres et médicaments.

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ