Lisez vous le belge ? Tuyêt-Nga Nguyên « Mes livres disent mon amour pour la liberté et la justice »

« Lisez-vous le belge ? » est un label créé lors de la mise à l’honneur de la Belgique francophone au Salon du livre de Genève en 2019. Il avait pour objectif un coup de projecteur sur la singularité de l’édition et la littérature belges d’expression française, souvent écrasées par le mastodonte parisien.

Plurielle et multiculturelle, la littérature belge francophone, ce sont d’abord des auteurs venus du Nord du pays, surtout pendant la première partie du XIXe siècle :  Émile Verhaeren, Maurice Maeterlinck, Max Elskamp, Georges Rodenbach… pour ne citer que quelques-uns. Depuis les années 1980, la littérature belge francophone s’est ouverte à la diversité. Personne n’a oublié le fabuleux roman de Santocono  « Rue des Italiens » Prix Charles Plisnier 1987. Aujourd’hui, des auteurs aux origines africaines, arabes ou encore asiatiques sont venus nourrir le patrimoine littéraire belge.

Cette année, pendant un mois (du 1er au 30 novembre) la campagne « Lisez-vous le belge ? » a mis à l’honneur le livre belge francophone à travers une série de contenus et d’événements, en Wallonie, à Bruxelles, mais aussi en ligne. Les initiatives se sont déroulées dans des librairies, des bibliothèques, des écoles et d’autres lieux culturels.

À l’initiative du PILEn, plusieurs auteures de la diversité ont pu défendre leurs ouvrages un peu partout en Wallonie. 65 librairies partenaires, 152 événements labellisés en bibliothèque, en librairie ou dans des lieux culturels.

DiverCite.be a décidé de présenter quelques auteures qui ont participé à l’un ou l’autre des évènements. Trois questions, toujours les mêmes, pour mieux les connaître et donner l’envie de les découvrir.

Aujourd’hui, Tuyêt-Nga Nguyên écrivain belgo vietnamienne.

 

 

Je suis…

Née au Viêt Nam, j’ai fait mes études supérieures en Belgique et je suis diplômée de l’ULB. J’ai vécu aux États-Unis et en Afrique. Aux États-Unis, j’ai été bénévole auprès de l’IRC (International Refugees Committee) pour porter assistance aux premiers réfugiés vietnamiens fuyant leur pays après la fin de la guerre du Viêt Nam remportée par le nord communiste.

Mon écriture…

Venue à l’écriture sur le tard, je suis l’auteure de six romans dont cinq sont des romans historiques sur le Viêt Nam. Le premier, Le journaliste français, a remporté le Prix des Lycéens 2009, le cinquième, Soie et Métal, a été finaliste du Prix des Cinq Continents 2021, le sixième, 927, est sorti le 20 septembre dernier. On dit de mon style qu’il est simple et poétique, qu’il peut faire rire, mais aussi bouleverser. Mes livres s’adressent à un lectorat qui aime apprendre et comprendre, sans prise de tête.

Ma place dans le monde et ce que mon œuvre peut changer…

Celle que je me donne, par ma façon d’être, par ma contribution à la société dans son ensemble, par les valeurs que je porte et que je défends avec ma plume.

Mes livres disent mon amour pour la liberté et la justice. Le dernier, 927, est l’histoire d’un jeune Vietnamien qui a été condamné à dix ans de prison, dont six aux travaux forcés. Son crime : chanter des chansons d’amour, jugées déviantes par parti communiste. L’action se passait dans le nord Viêt Nam, lorsque le pays était encore divisé. En réalité, c’est une adaptation que j’ai faite de ses Mémoires qu’il a publiés il y a quelques années et qui ont été interdits par le même parti, alors que les chansons qui l’avaient envoyé en prison sont chantées partout dans le pays depuis des décennies. Si 927 peut contribuer non seulement à faire réfléchir, mais aussi à agir, j’aurai apporté ma pierre, si petite soit-elle, à la construction d’un monde plus juste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
Qu’elle s’affirme fièrement, qu’elle choque, crispe ou divise, la diversité est une réalité incontournable de nos sociétés. Elle trame nos régions, villes et quartiers et donne à voir un monde où les mobilités humaines se sont intensifiées. Divercite.be est un média belge francophone qui est né pour répondre au besoin de décrypter et d’analyser ces nouvelles réalités. Sa ligne éditoriale est entièrement et exclusivement consacrée à la diversité culturelle, ethnique, cultuelle ou de genre. Nouveau dans le paysage médiatique numérique, nous avons besoin de vous pour aller plus loin dans le travail que nous menons.
Soutenez-nous en vous abonnant ! S’abonner, c’est permettre à un nouveau journalisme d’enrichir le débat public par une vision aussi objective et sans concession, qu’humaine et proche de chacun. Divercite.be ne court pas après le buzz mais relaye l’actualité telle qu’elle est, sans parti pris.
Abonnez-vous à partir de 5 euros par mois ou 59 euros par an. Vous avez aussi la possibilité de découvrir uniquement les articles qui vous intéressent pour 1 euro.
 
 

JE SUIS DÉJÀ ABONNÉ