Moussa Lebkiri « L’homme orchestre » du Café Bavard, par Catherine Belkhodja

Depuis 2011, Le Café Bavard, à Montreuil, animé par l’homme-orchestre  Moussa Lebkiri (comédien auteur et boni-conteur) séduit les foules avec une Scène Entr’ouverte qui fait découvrir  au public des artistes pro et amateurs de tous bords (humour, musique, conte, danse…). D’ailleurs, le grand Malek Chebel, anthropologue et psychanalyste disparu en 2016 dira de lui : « Moussa est lorpailleur des mots, le chercheur azimutal de la langue française et le chantre du parler à la manière de nul autre pareil ».

Dès 1976, Moussa crée avec Annie Roussel le théâtre Nedjma. Il sillonne alors les routes de France et de Navarre avec son spectacle « Barka ou la vie barisienne », puis monte un spectacle de marionnettes : « Amachaou, il était une fois mon bled ».  Un film début des années 1980 « Prend 10.000 balles et se casse toi » réalisé par Mahmoud Zemmouri qui sera sélectionné à Cannes dans « La semaine des réalisateurs ». Trois ans plus tard, il reçoit le « Prix du Meilleur texte » pour : « Et moi, je suis resté comme une chaise », adapté de « Une vie d’Algérien, est-ce que ça fait un livre que les gens vont lire? ».

Acteur et écrivain, il est capable d’honorer sa Kabylie natale en maniant avec dextérité la langue française. Macha Méril apprécie particulièrement sa gestuelle et sa parfaite diction tandis que Jean Pierre Chabrol, qui lui avait  remis le prix du Jury pour la création de « Une étoile dans l’œil de mon frère » le félicite pour son jargon, sa drôlerie et sa tendresse.

Dans sa longue carrière, il a formé de nombreux jeunes au métier de comédien et à celui de conteur. Il a écrit et joué plus d’une vingtaine de spectacles dont le merveilleux “Jardin des roses et des soupirs” contes érotique arabes des XIIIe et XVe siècles, “Kif kif piment comme il respire” spectacle tendre et burlesque d’une enfance qui se raconte depuis sa Kabylie à Paris, “La belle histoire du beau Prince Tout Moche” contes pour enfants qui détournent les histoires traditionnelles.

Avec la création du «  Café bavard », il expérimente une forme d’ateliers-spectacles où chacun peut participer et se confronter à un vrai public. C’est un moment singulier de découvertes d’artistes de tous horizons ; Scène offerte, scène ouverte aux professionnelles et aux amateurs…Le café Bavard  accueille des musiciens, des conteurs, des comédiens, des poètes, des diseurs de textes, pour le bonheur de tous.

LE GRAND CAFÉ

81 rue Claude Erignac – 93100 Montreuil

Métro Saint Mandé (200m)  dimanche 11 juillet  à 17h 00.
Prix :12 euros (1 consommation comprise)

possibilité de réserver pour le dîner ensuite ( couscous 13 euros)

Les artistes souhaitant participer à la scène découverte, doivent s’inscrire par email:  resa_artiste@lebkiri.com  (Réponse par retour de mail)
Précisez bien ce que vous proposez en deux lignes (lien vidéo, site, blog, texte… appréciés ).

Pour toute information technique: son, lumière, scène… contact régisseur: Thierry 06 14 34 51 40

N'hésitez pas à partager !

One thought on “Moussa Lebkiri « L’homme orchestre » du Café Bavard, par Catherine Belkhodja

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *