Son nom est Nora Al Matrooshi et c’est la première femme arabe astronaute

©Photo: Mohamed Bin Rashid Space Center

Choisie parmi 4 300 candidats pour rejoindre le programme spatial émirati, cette ingénieur de 28 ans deviendra dans les prochaines semaines un exemple pour des milliers de jeunes filles du monde arabe.

Ce sont en fait deux astronautes que les Émirats arabes unis et le Centre spatial Mohammed Bin Rashid, conjointement avec la Nasa, ont sélectionné.  Nora Al Matrooschi formera un binôme avec un autre émirati :  le pilote Mohammed Al Mulla, 33 ans. Ensemble, ils iront se former au Johnson Space Center ( NASA) à Houston, au Etats-Unis, dans le cadre d’une future mission spatiale.

Du rêve à la réalité

 Nora Al Matrooshi, née en 1993, affirme que depuis son enfance elle est passionnée par l’espace. Après des études brillantes en génie mécanique, elle travaille pour la National Petroleum Construction Company, entreprise de construction basée à Abou Dabi. Le choix de Nora Al Matrooshi est un pari sur l’inexpérience dans le domaine spatial mais elle promet de « travailler dur pour écrire l’histoire ». Dans un entretien qu’elle a confié à la presse, à la suite de sa nomination, elle dit rêver « atterrir sur la Lune à bord d’un engin spatial émirati ». Au regard des ambitions et des moyens mis sur la table par son pays en matière de conquête spatiale, il ne serait pas impossible que son rêve devienne réalité. Les Émirats arabes unis ont investi des milliards de dollars dans leur programme spatial ce qui a permis à ce petit pays du Moyen-Orient  de faire entrer dans l’histoire en 2019 Hazza Al Mansouri premier citoyen des Emirats arabes unis à voyager dans l’espace et à pénétrer dans la Station spatiale internationale. 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.