Trois Fédérations de Mosquées (Bruxelles, Flandre et Charleroi) appellent à la mise en place d’un organe provisoire chargé du renouvellement de l’EMB

Le 24 octobre dernier, divercite.be consacrait un dossier à la situation de crise au sein de l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Le Premier Ministre Alexander De Croo avait lui-même exprimé son inquiétude en avançant à la Chambre des Représentants: « Soyons clairs: si l’Exécutif des musulmans travaille avec de l’argent public, il ne peut y avoir aucun doute sur la façon dont ces moyens sont utilisés. »

Nous avions alors également donné la parole à Monsieur Mohamed EL FARHAUI, membre de l’EMB, qui disait regretter des décisions prises sans concertation ni approbation de l’ensemble des 17 membres et demandait à ce que l’ensemble des journaux comptables de l’Asbl de gestion, “Collège de l’Exécutif des Musulmans de Belgique », soit mis à disposition des membres. Il exigeait aussi ( avec deux autres coreligionnaires) d’avoir accès, à tous les contrats des personnes engagées au sein de l’Exécutif depuis 2014 et les marchés passés dans le cadre d’appels d’offres avec les coordonnées exactes de chaque prestataire.

Aujourd’hui, la Fédération des Mosquées de Bruxelles, la Fédération des Mosquées de Flandre et l’Union des Mosquées de Charleroi (représentées par leurs présidents Abdelaziz Mimouni, Mimoun Aquichouch et Mehdi Kinana) vient de nous adresser un communiqué dans lequel ils disent être inquiets : « de la situation de crise que connaît actuellement l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB)(…) dans un moment critique alors que les citoyens Belges de confession musulmane sont préoccupés par la résolution de certains sujets qui les touchent dans leur quotidien tels que : l’interdiction de l’abattage rituel (…) l’avenir des cours de religions, les signes convictionnels, la reconnaissance des mosquées, la mise en place d’un statut clair et réglementé pour les imams et l’organisation des carrés d’inhumation ».

Les trois organes, auteurs du communiqué, déplorent que : « depuis 2014, l’EMB est englué dans un dysfonctionnement notamment dans l’organisation du Conseil d’Administration de l’ASBL Collège de l’Exécutif des Musulmans de Belgique en charge de ses finances». Ils regrettent aussi la mise à l’écart des trois membres de l’EMB (dont Monsieur El Farahoui, NDLR) , élus démocratiquement et qui ont été écartés : « Injustement en subissant des accusations infondées parce qu’ils défendent à juste titre la nécessité d’une gestion saine et transparente ».

La Fédération des Mosquées de Bruxelles, la Fédération des Mosquées de Flandre et l’Union des Mosquées de Charleroi relatent des: « interventions constantes et inappropriées du CIB (Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique) au nom de la communauté musulmane dans les différents communiqués de l’Exécutif des Musulmans de Belgique. » Les trois organes relèvent que dans ce contexte : « Les citoyens belges de confession musulmane méritent urgemment d’avoir un organe de gestion de leur culte qui soit le reflet de leur diversité, et surtout qu’il soit édifié sur la base du respect des principes constitutionnels et démocratiques ».

Les deux Fédérations et l’Unions des mosquées de Charleroi appellent : « A la mise en place d’un organe provisoire chargé du renouvellement de l’EMB en menant une réflexion avec l’ensemble des composantes de la communauté musulmane de Belgique ».

Mais ce n’est pas tout, il est également demandé que l’organe chargé du renouvellement de l’EMB soit le reflet de la diversité de la communauté musulmane de Belgique et devra également « se pencher sur l’organisation future de l’EMB tant pour les aspects temporels que cultuels ».

S’il est souhaité que les trois régions soient impliquées dans cette nouvelle équipe, il est également voulu ardemment que les citoyens Belges de confession Musulmane aient à leur disposition : « une institution démocratique, transparente, inclusive et réellement représentative (…)à fin de faire émerger une pratique de l’Islam porteuse de valeur ajoutée en parfaite symbiose avec les valeurs et principes fondateurs de notre société »

 

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.